Un art imperturbable ? Perturbation et marginalité dans la littérature française contemporaine

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°7
Couverture

Si la notion de perturbation reste fréquemment mobilisée dans le discours littéraire, la production française contemporaine est dominée par une forme romanesque relativement stable, qui semble avoir tourné la page des expérimentations propres aux avant-gardes et aux perturbations qui les accompagnaient. Les perturbateurs, entendus ici comme des écrivains qui travaillent à bouleverser les définitions canoniques de l’œuvre littéraire, occupent dans le champ littéraire une position relativement marginale, si on la compare à celle dont bénéficient leurs homologues dans le champ de l’art contemporain. On se propose ici d’analyser quelques raisons susceptibles d’éclairer cet écart et de mettre en lumière les possibilités offertes par certains écrivains d’un ébranlement des définitions de l’œuvre littéraire.

Mots-clés : pamphlet — Millet — activisme — terrorisme — sécurité

 

Although literary critics and theorists often refer to works as "disruptive", the standard novel remains the prevailing form in French contemporary literature.  Meanwhile, experiments and disruptions introduced by the Avant-gardes are  regarded as passé. Writers aiming at unsettling the common definitions of literary works are relatively marginal in the literary field, as compared to artists doing the same in the field of contemporary art. This article explores some of the reasons why such a discrepancy may exist and tries to shed light on some possible subversions of common ideas about literature.

Keywords : pamphlet — Millet — ativism — terrorism — security

Marie-Jeanne ZENETTI
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2016 | F