Promenade en Suisse romande – Pour un questionnement des liens entre langue, territoire et identité(s)

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°15
Couverture

Longtemps les productions artistiques helvétiques ont été enfermées dans un rapport attraction / répulsion vis-à-vis du voisin français. Pourtant, si les artistes suisses sont proches géographiquement de la France, usent de la même langue et partagent des références communes, l’effet de frontière est ici tout à fait opérant et ses manifestations se retrouvent au niveau littéraire. La proximité entre ces deux aires culturelles amène les auteur·rice·s à interroger leur place sur la scène des littératures de langue française. Comment, dès lors, envisager ces écritures décentrées ?

Mots-clés : littérature romande — centre/périphérie — assimilation/marginalisation — langue

 

For a long time, Swiss artistic productions have been locked in an attraction / repulsion relation with the French neighbor. The Swiss artists are geographically close to France, they use the same language, and they share common references, however the border effects are here quite operative and their manifestations impact the literary level. The proximity between these cultural areas leads the authors to question their place on the scene of French-language literatures. How, then, consider these eccentric writings?

Keywords: literature from Romandy — centre/periphery — assimilation/marginalisation — language

Hélène BARTHELMEBS-RAGUIN
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2019 | F