Le cas de l’exposition transdisciplinaire

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°10
Couverture

L’exposition transdisciplinaire fait maintenant partie des modèles courants en commissariat d’exposition. Mais les liens créés entre des objets aux origines et aux statuts différents peuvent-ils redéfinir ce qu’est l’exposition, voire en révéler un type de sens nouveau ? En s’aidant des exemples surréalistes, de la revue Documents, des expositions Science-Fiction d’Harald Szeemann et Le clou au MuCEM de Marseille, nous aborderons une transdisciplinarité nourrie de préoccupations anthropologiques, et des modes de commissariat qui apportent de nouvelles méthodologies de recherche.

Mots-clés : anthropologie — histoire des expositions — méthodologie de la recherche — surréalisme — statut du commissaire

 

The transdisciplinary exhibition is now one of the current models in curating. But can the links created between objects of various origins and statuses redefine the exhibition itself and even reveal new kinds of contents ? From a few surrealist cases, the magazine Documents, the Science-Fiction show curated by Harald Szeemann and The nail at the MuCEM in Marseille, we will see how transdsciplinarity, following anthropological concerns, can impulse new methodologies of research.

Keywords : anthropology — history of exhibitions — research methodology — surrealism — status of the curator

Damien AIRAULT
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2016 | F