Les pare-brises ruisselant de lumière

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°6
Couverture

La photographie d’œuvres visuelles a permis aux discours sur l’art de parler des œuvres en dehors de leurs conditions réelles de présentation. Le spectateur dont ils traitent est une abstraction construite pour un lecteur. C’est une machine de l’art. À la suite de ce constat, cet article propose une critique du concept de spectateur qui, non seulement restreint l’expérience esthétique au visuel, mais aussi ne permet qu’une approche ethnocentrée et culturellement connotée.

Mots-clés : spectateur — musée — expérience — ethnoesthétique — désintéressement

 

Since the photography of visual art is possible, discourses on art have been able to study works of art beyond their real conditions of presentation. Thus, spectator is an abstract construction for a reader. It is a machine of art. Following this observation, we propose in this paper to criticize the concept of spectator. Not only is it restricted to the visual aesthetic experience, but also does it solely allow an ethnocentric and culturally connoted approach.

Keywords : spectator — museum — experience — ethnoaesthetics — disinterestedness

Anne SAUVAGNARGUES
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2016 | F