Un spectateur scindé et en latence

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°6
Couverture

Contre une conception encore trop répandue d’un spectateur passif face à l’art, l’auteur se propose dans cet article d’examiner en quoi c’est l’action du spectateur qui détermine le caractère interactif d’une œuvre. En effet, invité tout à la fois à admirer et à produire le dispositif artistique, le spectateur se trouve « scindé » par une réception esthétique intervenant en deux temps : celui immédiat du spectateur traditionnel et le moment « latent », nécessaire à l’œuvre pour répondre à la présence même du spectateur.

Mots-clés : opérativité — performativité — dispositif numérique — processus — action

 

Against a common conception of a so-called passive spectator to art, the author examines in this paper the reasons why the spectator’s reaction to the artwork should decide its interactivity. Indeed, both tempted to admire and perform the artistic depository, the spectator is divided in the course of a two-steps esthetic reception: first is the immediate reception traditionally experienced by the spectator; then comes the “latency period” needed for the artwork to respond to the very presence of him.

Keywords : operativeness — performativity — digital device — process — action

Bernard GUELTON
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2016 | F