Le carnet de voyage, de l’artialité vers l’intermédialité

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°1
Couverture

Le mot fluxien « Intermédia1 », hérité de Dick Higgins introduit la question de l’hybridité, centrale dans la pratique artistique du multimédia puisqu’elle est indissociable du collage, du readymade et de la performance. Désignant les stratégies d’emprunt d’un média et d’un art en émergence, il qualifierait la phase initiale d’un nouvel art lié à un nouveau média puisqu’il se situe dans « l’entre ». Le carnet de voyage illustrerait cette collusion ou collision entre les arts comme le rappelle Jürgen E. Müller qui est à l’origine du concept d’« intermédialité ». Né à l’époque romantique, il serait issu d’une interaction esthétique entre les arts et les médias, conséquence d’une histoire d’interférences et d’interactions ; ce serait donc un genre intermédiatique et hybride comme la télévision est un dispositif hybride et intermédiatique.

Mots-clés : multimédia — collage — métissage — idée esthétique — nomadisme

 

The fluxian word “Intermedial”, legacy of Dick Higgins, introduces the question of hybridity, central to art and multimedia since it is joined to pasting, readymade and performance. Designating the borrowing strategies used by an emerging art or media, it would qualify the initial phase of an art linked to a new media, since it locates itself in the “between”. As Jürgen E. Müller recalls, the travel diary illustrates this collision between arts which is at the root of “intermediality”. Born in the romantic period, it would come from an aesthetic interaction between arts and medias, making it an intermediatic and hybrid genre, just as television is a hybrid and intermediatic dispositive.

Keywords : multimedia — pasting — mixed breed — aesthetic idea — nomads

Pascale ARGOD
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2016 | F